La femme que je ne suis pas et ne serais jamais: la femme parfaite!

Publié le par Sunny

Lundi soir, je rentrais chez moi après une journée fatigante et très chaude, mon maquillage était dans état plus que moyen, mes cheveux ne ressemblaient plus à rien, mes pieds étaient douloureux à cause des minis talons que je portais et je transpirais. J’étais loin de la femme glamour.

Et à ce moment-là j’ai croisé une femme genre mannequin. Elle trottinait gaiement sur des échasses de plus de cinq centimètres, dans une minuscule robe noire très moulante, un maquillage et une coiffure parfaite. Là, je me suis demandé si cette femme ressentait la chaleur ou la fatigue. Existe-t-il un gène de la superwoman, qui permet à ces femmes d’êtres irréprochables, qui empêche de sentir mauvais ou d’avoir la peau qui brille ! Moi en tout cas, je ne l’ai pas ce gène. Alors, je me suis mise à réfléchir à la femme que je ne suis pas et que je ne serais jamais :

Celle qui marche avec des talons aiguilles de plus de sept centimètres sans avoir mal.

Celle qui n’a jamais trop chaud ou trop froid.

Celle qui ne se tache jamais lorsqu’elle mange des plats en sauce.

Celle qui peux manger des macarons Ladurée sans prendre un gramme.

Celle qui refuse tout plaisir culinaire : macarons, lasagnes ou crèmes brûlées.

Celle qui ne tombe jamais dans la rue, les escaliers et mêmes sur des rollers.

Celle qui n'est  pas obligée de faire du sport pour garder la ligne.

Celle qui ne transpire jamais.


Celle qui n’a pas de poil.




Celle qui ne fait  jamais d’erreur.

Celle qui peut porter un jogging et avoir la classe.

Celle qui ne fait jamais pipi ou caca (ou du moins celle qui le fait croire).

Celle qui a toujours une coiffure parfaite même en temps de pluie ou de neige.

Celle qui n’a pas de cellulite, de peau d’orange ou de vergeture.

Celle qui est fière que cette petite robe taille 38 soit trop grande pour elle.

Celle qui n’a jamais un morceau de salade ou un grain de pavot entre les dents.

Celle qui passe des heures devant un miroir à se trouver si magnifiques.

Celles qui dise faire un régime alors qu’elle n’ont pas un gramme de graisse.

Celle qui ne pète ou ne rote jamais.

Celle qui ne sente jamais mauvais des pieds, des aisselles ou de la bouche.

Celle qui fait croire aux mecs que cette femme parf
aite existe.


Et vous, vous l’avez ce gène ? Vous, vous reconnaissez en cette femme ? Moi, il y a longtemps que j’ai fait mon deuil de la perfection et pour vous dire, je n’y crois pas.
Cette femme sur ces hauts talons, elle doit bien avoir quelques défauts comme des pieds très moches, des poils sur les fesses ou des boutons cachés sous le fond de teint. La femme parfaite ne peut pas exister ou alors c’est un robot à la Victoria Beckham. Il existe juste de nombreuses femmes qui utilisent toutes leurs énergies pour s’en approcher. Même Monica Bellucci dans une interview a expliqué qu’elle avait des boutons et qu’elle ressentait la fatigue !

Alors, mes sœurs ne culpabilisons plus de ne pas être cette femme si extraordinaire. Être sois-même, s’aimer et se respecter n’est déjà pas une chose facile !

Sunny.

Commenter cet article

Poulpy 29/05/2009 23:26

La femme parfaite n'existe pas et c'est tant mieux, j'aime qu'une femme ait un sale caractère, qu'elle ait un peut de ventre (miam), qu'elle jure comme un charetier, qu'elle ne ce prive pas des petits plats que que je pourrait lui préparé au nom d'un régime imposer par le diktat de l'apparence et qu'elle soit aussi crever et en sueur que moi après avoir onduler comme une malade sur du Ramstein!

PacoRabane 29/05/2009 13:17

Juste deux commentaires: La classe en jogging ça n'existe pas et ça n'a jamais existé.Ensuite, Monica, même fatiguée, n'a pas de bouton. Je m'insurge contre cette fausse propagande!!!Et même pour un robot miss Beckham est moche, je préfèrerais encore me taper David qui ,lui, a la classe dans son costume Armani, toujours bien coiffé. Et en plus il sent bon grâce à son déo Adidas.J'ai lu dans l'Express que la dictature de l'apparence était le dernier tabou, quelque chose me dit que l'on va devoir le subir un certain temps encore.keep up the fight!

Sunny 29/05/2009 13:21


La dictature de l'apparence est loin d'avoir dit son dernier mot ! Surtout qu'elle est de plus en plus présente chez vous les hommes ! A votre tour d'en profiter !


K. 29/05/2009 12:47

Je suis pour le retour des poils!!!!! (enfin pas très étonnant venant d'une allemande...) Quelqu'un a lu Zones humides de Charlotte Roche?

Sunny 29/05/2009 13:19


Non, je ne l'ai pas encore lu, mais j'en ai beaucoup entendu parler de ce livre. C'est bien celui écrit par une allemande. Je devrais me le prendre.
"Zones humides, en français, est l'histoire d'Hélène, 18 ans. La jeune Hélène ne partage aucun des préjugés courants sur l'hygiène ou le sexe. Elle entretient le projet fantasmatique de réunir
ses parents divorcés, en nous donnant un aperçu des plus crus de ses désirs sexuels et de leur satisfaction, dans le cadre du service de proctologie d'un hôpital." Extrait de l'express.

Tu l'as lu ? Tu l'as trouvé comment ? Si tu en as envie tu peux nous en faire un article.