Les régimes m’encerclent !

Publié le par Sarah


silhouette-mince-copie-1.jpg

Scène de vie au bureau. Je travaille depuis plusieurs semaines dans une société de production audiovisuelle. Notre bureau se situe dans une pépinière d’entreprises, un immeuble où plusieurs boites se partagent les locaux et le midi nous partageons une salle commune.

Donc ce midi, je suis assise dans cette salle, une galette (jambon, fromage, œuf) et des légumes à la sauce tomate devant moi. Je commence à manger alors qu’un groupe de collègues s’installent à côté ; trois mecs et une nana, version grande, mince et blonde. Ils papotent et la nénette sort une espèce de shaker en plastique, elle y met une poudre couleur chocolat et y rajoute de l’eau. Fièrement ,elle explique à ses collègues qu’elle ne mange que cela le midi et le soir depuis deux semaines. A peine surpris, les mecs demandent combien de kilos elle a perdu. Un peu hésitante elle répond deux kilos. Le plus mince des hommes termine la conversation en répliquant « le monde est injuste ».

 

Quelques secondes après, deux autres nanas arrivent et se posent juste à côté de moi. Une blonde et une brune, elles doivent facilement rentrer leurs fesses dans un jean taille 38 voir 40. Après un léger coup d’œil sur mes assiettes (la crêpe et les légumes) elle explique à sa copine :

 

Fille 1 : « Tu vois, ce midi je ne vais manger que 4 points. »

Fille2 : « C’est trop bien, mais tu as mangé quoi ce matin ? »

Fille1 : « Pas grand-chose, seulement 2 points ».

Fille2 : « Tu es courageuse ! Moi, j’ai mangé deux Choco BN »

Fille1 : « Tu es folle ! Les gâteaux correspondent à beaucoup de points »

Fille2 : « Je sais…fouettes moi ! » (J’ai inventé cette phrase)

Fille 1 : « En tout cas moi ce soir, je ne vais manger que pour 4 points car je ne veux pas dépasser les 10 points ».

 

Au final, les deux nanas, elles ne mangent plus que des points sans plaisir et dégustation. La nourriture devient un calcul au quotidien, l’ennemi qu’il faut éviter. Elles prônent la privation comme symbole de féminité. Regarde je ne mange pas, je suis trop sexy !

Alors, j’ai regardé mes assiettes en me demandant combien de points elles valent. Les dix points je viens sûrement de les exploser. Puis ce soir, je vais rejoindre mes amies pour le goûté…

Je suis fatiguée d’être entourée par la glorification des régimes et la haine de la nourriture. Surtout, que j’ai la certitude que ces nanas, une fois qu’elles sont dans leur salon, loin de la sphère sociale du travail,  elles doivent se faire plaisir avec un paquet de gâteaux ou de bonbons ou alors elles vont aux toilettes se manger un Kinder.

Qui peut tenir deux semaines avec seulement un putain de shaker au goût infâme ?

Perso, j’en suis incapable !

Sarah.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Je raconte ma vie.com

Commenter cet article

Mary 31/03/2010 19:16



2 semaines pour seulement 2 kilos? euh tu ne lui as pas proposé un bout de ta galette?



Sarah 31/03/2010 21:14



J'aurai peux être du ! Elle doit aller se manger des chocos bon en douce dans les toilettes !



M'Dame la Fée 24/03/2010 16:12



Héhéhéhé ça me manque pas le restau inter entreprise !
Les nanas avaient toujours leurs mots à dire sur mon plateau !

Le coup des points : trop drôle !

Les pauvres e,n fait je les plains, c'est dommage de transformer un moment aussi important et conviviale que les repas en calcul mathématique !



Sarah 24/03/2010 16:17


Beaucoup de sacrifices pour une simple ligne !