Le Choc des Titans est une catastrophe.

Publié le par Sarah

19228350.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100120_120142.jpg

 

Hier soir, avec mon copain, nous sommes allés nous faire une toile. Direction Bercy village, séance 20h20 pour Le Choc des titans, le remake du réalisateur français Louis Leterrier. Je ne vais pas tourner au tour du pot, le film est une énorme catastrophe ; une rentrée sur tapis rouge dans mon top 10 des films les plus nuls de cette décennie. Ne vous méprenez pas, je ne m’attendais pas à un chef d’œuvre, j’étais seulement venue pour voir un film distrayant avec des combats, des effets spéciaux et des instants épiques. Ma petite récréation a vite tourné court et c’est transformée en cauchemar cinématographique.


Avant de commencer mon argumentation à visé flingage de film, je vais le présenter sommairement. Le Choc des Titans est donc le remake d’un film datant de 1981 utilisant la technique de l’image par image pour ses scènes de combats avec ses petits monstres. Donc, notre frenchi Louis Leterrier (Les transporteurs, Hulk) fût mis sur le projet par Warner Bros. Au casting, beaucoup de grands noms : Liam Neeson, Ralph Fiennes et Sam Worthington, l’acteur montant d’Hollywood (Avatar).

 

19278774-r 760 x-f jpg-q x-20100309 041023

L’histoire vulgarise, simplifie voir modifie complètement l’histoire de Persée, héros de la Mythologie Grec. Je ne vais pas faire un cours d’histoire mythologique pour souligner les erreurs hallucinantes du film. Donc je vais simplement vous donner en quelques lignes le synopsis du film. Persée, fils de Zeus et de la femme du roi Acrisius fécondée par Zeus pour se venger. Le roi énervé balance au fond de la mer  sa femme et le bébé dans un tombeau. Seul le bébé est rescapé par un simple pécheur et sa femme qui l’élèvent comme son propre fils. Alors qu’il est devenu un beau gaillard, il voit toute sa famille mourir par la vengeance d’Hadès car les soldats du roi d’Argos ont détruit son immense statut. Ainsi, la guerre entre les dieux et les hommes est déclarée et pour gagner Zeus laisse carte blanche à son frère Hadès, le roi des enfers qui lance un ultimatum au roi d’Argos : donner sa ville à l’horrible Kraken ou sa propre fille. Pour éviter ce malheur et se venger, Persée qui vient d’apprendre qu’il est un demi-dieu, part avec des compagnons dans une « aventure » pour trouver le moyen de tuer le Kraken.


Au premier abord, il est facile de penser que cette histoire peut envoyer du gros, vous imaginez de magnifiques décors, des combats épiques, une musique tonitruante et des personnages charismatiques. Pourtant, il n’y a rien de tout cela dans le film. Sortez les enfants de la pièce, je commence le carnage.


Les effets spéciaux du film sont dignes d’un téléfilm de M6 ou d’un jeu-vidéo moyen sur la PS3. Cela fait mal aux yeux, c’est tchip, d’une mauvaise qualité et absolument pas précis. Sachant que les effets spéciaux constituent 70% du film, cela gache le plaisir. Vous pouvez voir les prothèses sur les visages et Zeus ressemble à une boule à facettes. Que la Waner Bros ose vendre cela c’est une honte, on a tout simplement l’impression que le film manque cruellement de moyen. Mon conseil : si tu n’as pas les finances ne te lance pas dans un péplum.

 

19278750.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20100309_040928.jpg


Restons dans l’esthétique du film, qui est inexistant. On a l’impression que le réalisateur et son équipe ont bâclé les décors, les costumes et les designs des monstres. Absolument pas réaliste, déjà vu, je dirais même qu’il y a copitage dans l’air : les sorcières du Styx ressemblent au monstre du Labyrinthe de Pan (celui avec les yeux sur les mains). La Grèce antique n’a absolument rien de réaliste, de toutes les façons les décors sont enlaidis par le travail numérique.

 

im41z8laaa0LTeTilf6zwrdb7w--.jpg

Passons à la partie plus technique, une réalisation sans saveur, plate. Rajoutez à cela un montage qui ne sublime pas la portée épique du péplum, vous avez l’impression que le film ne décolle pas. A aucun moment, la réalisation ne vous entraine dans l’action, c’est froid vous n’êtes qu’un simple spectateur sans émotion avec ce qui se passe sur l’écran. Pire, certaines scènes de combat ne sont pas lisibles.  Rajoutez quelques faux raccords assez visibles, les notions de géographie et de  temps sont vagues, voir non réalistes, des dialogues à la limite du ridicule et une lumière neutre. Bref une catastrophe !

 

 Ce film est l’anti-péplum absolu, il n’a rien d’épique ou d’héroïque. Dans ma plus grande générosité, je n’ai rien trouvé de positif à dire. Il ne mérite pas la dépense d’un ticket de ciné ou quelques heures de votre vie.


Sarah.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Kratos 10/04/2010 03:05



J'acquiesse, c'est gravement de la merde.


Limite c'est même pas professionnel pour un produit calibré "blockbuster", c'est niveau wolverine ou ghost rider sauf que c'est même pas drôle.


Le néant artistique, l'échec total du divertissement, le mauvais goût, à deux doigts de l'incompétence pure. Le ciné US dans ce qu'il a de plus pourri.


Seule chose à sauver: Madds Mickelsen dans le rôle du légionnaire Draco, le seul personnage avec le minimum de charisme recquis.


Petite précision de Letterier lui-même, pas peu fier de son travail: "A côté de Persée, Russel Crowe dans Gladiator c'est un Bisounours" Mais ouais bien sûr....