La vie nocturne anglaise, le soir d'Halloween.

Publié le par Sarah

 


 

La différence culturelle ? C'est lorsque tes yeux et ta bouche de jeune française forment l'étonnement et la surprise alors que tu regardes la jeunesse anglaise en boite de nuit. C'est à cet instant que tu réalises que tu es une petite prude, habillée en bonne soeur, dans une petite robe noire décoltée et qui dévoile tes genoux. L'extravagance anglaise est une rafale qui te dévaste; si tu ne connais pas cette ambiance tu n'as rien vu de la nuit. Et je ne vais pas vous relater n'importe qu'elle nuit mais celle d'Halloween, l'une des plus excentriques.


Halloween oblige tu as fais un effort niveau déguisement, genre des cornes de diablesse ou des ailes d'ange. Il ne fallait pas non plus que ça te coûte un bras, surtout que tu as repéré une robe chez Dorothy Perkins. Alors, tu arrives à 22h00 pour prendre un premier verre (ou une bouteille pour certaines) dans un bar, l'ambiance est déjà électrique ( une personne sur trois n'est plus sobre) et tu réalises qu'en Angleterre, tu es dans la cour des grands, on ne rigole pas avec les costumes.

Tu croises des sorcières en mini jupes, des infirmières coquines ou des vampires en porte-jarretelles; le mot d'ordre est vulgarité ! Toutes les filles sont vêtues avec les ensembles sexy made in sex shop, que toi française, tu n'oses même pas porter dans l'intimité d'une chambre.

Il y a même des demoiselles qui se promènent en culottes, voir culs nus ! (Pour preuve, des photos à venir)

Les mecs ne sont pas en reste et certains proposent des costumes vraiment terribles (ou de mauvais goûts). Donc, tu croises un Mickael Jackson, des zombies, un homme banane et même la mort avec sa fourche. Pas vraiment sexy, je vous l'assure.


Minuit sonne, il est temps de se rendre au Liquid, l'une des nombreuses boites de nuit de Rotherham. Avantage, l'entrée est gratuite et l'alcool est cheap; Paris est loin avec ces entrées et ses cocktails à plus dix euros chacun. Fâcheuse conséquence, il est difficile de croiser madame sobriété, donc beaucoup plus de mecs lourds !

C'est à ce moment que ton visage va vraiment prendre cette forme de surprise, tu vas comprendre l'expression «Le  charme à la française ». Des femmes à moitié à nu, dansent version stars du porno, parfois contre un homme, imitant des actes sexuels. Et si tu es aussi chanceux/chanceuse que ma compatriote française Clara et moi-même, tu « admireras » un couple forniquant sur le bitume en face de la boite, une nana te dévoilera sa poitrine et une autre t'embrassera dans les toilettes. Entre la stupeur et les rires, tu en prends tellement plein les yeux que tu as du mal à danser, tu as comme l'impression d'être à la foire aux monstres, la jeunesse semble si étrange, différente.

Dernière particularité, la soirée s'achève à 3h00 du matin et le terme d'after n'existe pas. En même temps à cette heure, tout le monde ou presque est déchiré. Alors, tu prends ton taxi et tu rentres chez toi pour trois livres.


Ne vous méprenez pas,j'aime la vie nocturne anglaise et son exubérance. J'ai l'impression d'aller au spectacle, surtout le soir d'Halloween. C'est vivre la différence culturelle.


Et comme je suis une demoiselle adorable, je vais illustrer cet article avec une série de photos très croustillantes. Merci à Clara pour son appareil photo ( j'avais oublié le mien). Alors, bonne nuit anglaise !










PS: La vie nocturne à Londres n'est pas si différente, j'ai testé !

PS2: Le coup des seins et de la partie de jambe en l'air n'avaient pas lieu le soir d'Halloween.

Sarah

Publié dans Chéri - si on sortait

Commenter cet article

mamzelle-deybow 18/11/2009 20:03


excellente ambiance j'ai l'impression ! dommage qu'en France cette fête n'est pas trouvé bon public ;(


Sarah 18/11/2009 21:45


Je pense que nous français on a trop peur du ridicule ! On n'ose pas ! Moi de même !
Après l'ambiance est géniale, les anglais savent faire la fête !