Je complexe, tu complexes, elle complexe et nous complexons !

Publié le par Sarah

 

beauvoir_nobs2008.jpg

Aujourd'hui, j'ai envie d'exprimer mon « petit » côté féministe révolutionnaire anti-société de consommation et d'images. C'est une discussion avec Sarah, une jeune fille au pair allemande (je ne me parle pas souvent à moi-même, en tout cas pas à haute voix) qui a fait germer cet élan après qu'elle m'ai avoué qu'elle ne peut absolument pas sortir sans anti-cernes et fond de teint dehors sans se sentir très mal à l'aise. Je tiens à préciser que Sarah (l'allemande) est très mignonne, tout à fait dans la norme et sans problème d'acné. Suis-je la seule choquée par cette anecdote ? J'espère que non, car donner autant de pouvoir et de pression aux regards extérieurs est vraiment une situation inacceptable.


Ce n'est pas la première fois qu'une amie/connaissance me confie un réel mal être au sujet de son corps et du regard de la société ou des hommes alors qu'elle rentre dans un jean taille 38 et qu'au niveau faciès il n'y a rien à signaler. Au final, que l'on soit grosse, mince, petite, noire, blanche ou jaune on souffre toutes de ces infâmes complexes qui pourrissent nos vies. Et quelle est la réponse de la société face à cette souffrance ? Consomme ma fille ! Achète du maquillage pour camoufler ton minois, des produits de soin pour soi-disant supprimer tes rides ou tes vergetures, des vêtements pour te sublimer ou te camoufler (selon les physionomies). Donc, chassons le naturel et surtout qu'il ne revienne pas !


Je sais bien que ce constat ne date pas d'hier et je confesse que ma penderie et ma trousse de maquillage sont loin d'êtres vides. Mais, cette idée de dépendance aux images qu'envoient les médias, cette pression omniprésente sur les femmes et leur corps prend des proportions énormes. Surtout lorsque je pense qu'il y a des femmes qui se sont battues pour nous donner des droits et nous libérer de la domination des hommes. Et maintenant, au lieu d'en profiter, on s'emprisonne dans des nouvelles normes, nous restons soumises.


Mes mots sont peut-être un peu extrêmes surtout que je ne réclame pas l'abolition du fond de teint, des chaussures à talon ou de l'épilation et je suis mal plaçée pour jeter la pierre. Néanmoins, je pense qu'il ne faut pas avoir peur du naturel et que sortir dans la rue sans maquillage, en jean et baskets n'est pas un crime ! Nous avons le droit de ne pas être apprêtée tous les jours, d'avoir des kilos en trop, le droit d'être mal coiffée, d'avoir des poils et même des cernes ! Il faut savoir ou apprendre à s'aimer sans artifices, avec nos défauts et nos qualités et prendre du recul avec les femmes des magazines photoshopées.

J'espère que ce mal être est un symptome de la jeunesse et qu'avec le temps les femmes apprennent à s'aimer et avoir confiance en leur naturel.

Sarah.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

Sarah 30/05/2010 19:26



ah tout à fait d'ccord avec toi une fois de plus. (je viens de décourvir ton blog grace à un ien sur la page fan de Causette). Bref, en tant que féministe...je te suis. Il y a encore les images
de la femme dans la pub, qui m'exaspère. Faut savoir faire la part des choses. Exemple.


J'achète des produits de beauté type neurogena...pas pour être plus belle, mais pr ne pas sentir ma peau grasse, et pr moi, me sentir mieux.


Je ne cherche à séduire personne (sauf les femmes en soirée).


Je ne regarde personne ds la rue, algré cela les mecs nous abordent  et nous saoulent de "t'es charlante mademoiselle".


Je pense que ça prend du tps.


Beaucoup de femmes pensent que ce qui les rendra belles sera le regard de leur "homme"; le regard des autres. Bcp de femmes pensent qu'elle ne peuvent s'épanouir que ds le regard des autres, des
hommes, ds un couple et ne pensent pas qu'elles peuvent faire autroi chose pour s'épanouir. Elles doient à prendre à assumer qui elles sont, mais ds une telle société. Qui est la victime? Qui est
le bourreau. Comme 'la dit si bien Baudelaire 'La victime et le bourreau" car qu'est-ce qui est plus facile? Renverser les codes d'une société ou s'y coller? Qu'est-ce qui demande le plus de
courage? d'indépendance? Certainement pas el phénomèe de moutons.


 


Continue ton blog. Je t'invite à voir le mien!


Bises!



Sarah 30/05/2010 19:39



Je suis tout à fait d'accord avec toi ! On ne doit pas trouver sa beauté et même s'aimer uniquement à travers le regard d'un homme ! Un mec, une femme, un compagnon de vie, de sexe c'est sympa,
ça tient chaud l'hiver, j'exagère, mais cela ne doit pas être l'unique source d'épanouissement dans la vie !


Si tu savais le nombre de produits pour la tête que j'ai dans ma chambre...Bienvenue dans le clan des peaux grasses !


En tout cas, bienvenue, sur mon blog et merci pour ton commentaire !



grosnuages 12/02/2010 14:52



Juste un petit coucou du fond de mon chaos à moi, écris, écris, tu le fais si bien......


Sarah 12/02/2010 18:49


Merci beaucoup pour ce petit coucou !


Stagiaire l'Oréal en rédemption 11/02/2010 21:57


Une bonne fois pour toute: Ne vous laissez pas asservir!!!

Tu soulignes bien le paradoxe, on vous enferme, vous culpabilise et en guise de réaction vous consommez...

Les Hommes et Femmes dans leurs diversités n'héritent pas tous des gènes de Brad et Angelina (eux-mêmes honteusement maquillés et photoshopés).

Alors noires, jaunes, rondes, petites voire suédoises, vous n'êtes jamais plus belles que nues et sans trucages.
Si c'est dans le regard des Hommes que vous subissez cette pression, posez-vous des questions sur le QI d'huitre qui vous toise.

Je sais bien que c'est aussi par rapport à vous même et l'image qu'on vous vend, souvenez-vous aussi que ces plans marketing sont commandités par des actionnaires bouffis, incapables de monter
4 étages à pieds. Heureusement qu'ils ne sont pas eux-mêmes les portes-étendards de leurs marques...

Votre corps ne sera jamais parfait, pour la seule raison qu'on exige de vous l'impossible.
C'est bien triste l'exemple de ta copine allemande, encore plus de savoir qu'elles sont nombreuses dans son cas.

voilà, voilà, après faites commes vous voulez...


Sarah 11/02/2010 22:55


Tes paroles sont bien sages !